La Griffe Funeste

Haut Clan du Bien de Silver World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 d'Isamu à Isamu samsãra

Aller en bas 
AuteurMessage
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: d'Isamu à Isamu samsãra   Mar 25 Aoû 2009, 13:07

Les limites avaient-elles un sens ?
Le temps s'était effiloché, les frontières s'étaient étiolées, alors que l'esprit d'Isamu passait d'un monde à l'autre, tel un zéphyr. Sans contrainte, sans douleur, mais peut-être aussi sans passion, il visitait ces contrées étranges et colorées. Il apprit plus que durant sa longue existence terrestre, il perçu avec une acuité nouvelle la subtilité de l'équilibre des forces animant ces mondes, et trembla devant les futurs possibles.
S'il observait tout ceci avec détachement, le vieux vampire n'en ressentait pas moins certaines émotions. Parfois, il sentait avec plaisir des vibrations, qu'elles soient positives ou négatives. Ces dernières lui rappelait la vie, le sang. Le sang de la vie, celui qui bat dans vos tempes quand vous précipitez dans un cri une bande de guerriers vers un combat qui vous semble noble. Le sang de la mort, celui qui coule dans votre bouche, chaud breuvage qui caresse la gorge de la superbe anomalie de la nature que fait le vampire.
Une vibration. Douce...
Douce ? Pas vraiment. La deuxième est plus longue. Plus profonde aussi. Étrangement, celles-ci ne sont pas cohérentes avec le monde que survole l'esprit éthéré d'Isamu. Le vampire stoppa sa progression, l'attention tendue vers cet événement inattendu.
Une forme féminine commençait vaguement à se détacher, entourée de flammèches aux couleurs changeantes. La vibration revenait, mais devenait intelligible : un message lui était porté. Il venait d'un monde qu'il avait arpenté durant bien des lunes, en brandissant bien haut la bannière du Bien. Il semblait qu'un déséquilibre était sur le point de se produire, menaçant d'engloutir les Terres Argentées dans une terre de chaos. Le messager semblait en appeler à l'intervention d'Isamu.
Que tout ceci semblait futile à présent ! Les Terres Argentées n'étaient pas le seul monde tiraillé entre les forces de l'ombre et celles de la lumière, et qu'y pouvait il, lui, modeste vampire décharné ? L'esprit allait se détourner, retournant à ses affaires sans enjeu, quand une troisième vibration l'enveloppa d'un tourbillon de souvenirs, de fragrances, et de chaleur. Le porteur de message n'était pas une inconnue : nano, elfe devenue prêtresse, portant en elle le pouvoir de parler aux âmes, s'imposait à lui, forte et lumineuse. La vibration était à présent ininterrompue, elle était l'air, la chair, le temps. Les souvenirs reprenaient corps. Le métal des armes qui crissait, la chaleur d'un foyer, les alliances, les battues. Les amitiés, les amours aussi.
Malgré la gravité de la situation, l'elfe esquissa un sourire, toujours baignée dans un champ d'énergie irréel, puis se retourna en commençant à s'éloigner.
Ainsi, l'elfe espiègle était venue à lui ? Il retournerait donc avec elle.
Il stopperait ce voyage sans fin, envoutant et plein d'enseignements, pour embrasser une voie moins confortable, mais qui lui donnerait la possibilité de peser sur le cours des événements.

Il toussa, il râla. Émergeant de terre, son tombeau de fortune, le corps du vampire criait tous les maux des vivants. Ses membres étaient à la fois gourds et douloureux, les poumons expulsaient avec peine une épaisse poussière et, plus que tout, une faim indicible le tenaillait de ses impitoyables serres.
Il contempla ses mains. Les ongles, durs comme du verre, reflétaient la pâle lueur de la lune ; ses veines étaient anormalement saillantes ; tous ses muscles étaient noueux comme de vieilles racines.
Il n'était plus seulement Isamu. Ce qu'il avait vu et vécu durant ses longues années de voyage intérieur l'avaient changé. Plus sombre ? Peut-être. Plus déterminé ? Difficile de l'être ! Plus puissant ? Sans doute.
Il était différent.
Il était Isamu Samsãra.


Dernière édition par Isamu samsãra le Lun 07 Sep 2009, 00:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nano
Protectrice de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 313

MessageSujet: Re: d'Isamu à Isamu samsãra   Mar 25 Aoû 2009, 14:26

*Voilà plusieurs années que l’elfe avait rejoint la Sainte Église. Sa passion pour l’histoire d’argent fut rassasiée par la collection de livres dans la bibliothèque de l’édifice. Mais ce que peu de gens savent c’est que certains manuscrits relatent de vieilles incantations afin d’augmenter les pouvoirs des prêtres et prêtresses.

Déjà dans sa jeunesse, elle jouissait d’une puissance sans égal au point de pouvoir ramener son frère perdu du royaume des morts. Cette expérience fut éprouvante et non sans perte…Mais à cette époque elle ne se doutait pas qu’elle avait les attraits d’un kin shannay, une magicienne capable de contacter l’autre monde, celui des âmes.

Des années ont passés et l’elfe a suivi un long entrainement pour perfectionner la maitrise de son potentiel. Peu de gens connaissent ce dont elle est capable car elle s’affaire à soigner tous ceux qu’elle croise, Du gâchis penseraient certains, mais en tant que prêtresse elle voit cela comme l’un de ses rôles.

Elle a vu les terres sombrer, le néant approcher à grand pas, les forêts devenant de moins en moins fleurissantes. L’elfe a faillit être la proie du désespoir et la seule aide qu’elle puisse apporter sont ses chants pour apaiser Mère Nature a supporter toute cette noirceur qui l’entourait. La prêtresse était prête à rejoindre celle qui l’avait créée.

Contre toute attente, le fils du Grand Herbert apparait. Les yeux de l’elfe écoute le vent qui lui porte le message. Un sauveur serait désigné pour sauver ces terres ? Sans plus attendre elle court à travers les plaines de Kedok et se retrouve à Dana’s Valley où elle aperçoit enfin celui qui sauvera ces terres. Un regard droit, des cheveux d’ébène, le charisme d’un héro sans aucun doute !

Plus elle s’approche de lui, plus elle sent une étrange aura entourer celui qu’elle attendait. Leurs regards se croisent et l’elfe reste immobile. L’aura d’Aethen est d’un sombre qui ne trompe pas… reprendre le trône qui lui revient de droit : voilà ce qui lui importe. L’elfe repart vers l’église le cœur en proie à la rage. Face au chaos qu’apporte ce descendant, Yjan, un simple messager se révèle être un guide hors du commun. Son aura pure prédit qu’il est peut être celui qui pourra faire face au redoutable Aethen. Elle suit de loin l’évolution de ce messager. Les confrontations font rages et partagent les terres en deux clans, celui du bien et celui du mal. Les partisans d’Yjan ont une légère avance mais pour combien de temps ? Du renfort doit lui être apporté et sans plus tarder !

Le temps presse avant la prochaine confrontation. L’elfe se dirige vers les catacombes de l’église : un dédale de couloirs, de cercueils enfouis dans les murs cachés par des stèles de marbres. Un véritable labyrinthe s’offre à la prêtresse qui d’un pas sûr se dirige vers une pièce précise à plusieurs embranchement de là. Émue l’elfe approche de la pièce fermée par une porte sculptée. De sa fine main elle saisie la poignée qui résiste. Se pinçant les lèvres. L’elfe murmure…*

- Pardonne moi d’abîmer ton antre…

*D’un geste de la main, la lourde porte part en éclat. De la poussière sort de la pièce et l’elfe rentre cachant son visage. C’est une salle ronde renfermant un cercueil en ébène finement sculpté. Des incantations dans la langue des anciens, promettent à celui qui fut un grand chevalier, un repos éternel. Troublée, l’elfe sent le remord montée en elle. Nano longe le cercueil passant ses doigts sur les fines sculptures. Puis s’éloigne quelque peu. Elle observe le cercueil, Elle doit rompre son repos dans l’au delà, les terres d’argent ont besoin d’un homme avec un charisme et une volonté à toute épreuve. Seul ce chevalier peut réunir les aventuriers errant afin de combattre aux côtés d'Yjan.

L’elfe dans toute sa grâce, joint ses mains et ferme les yeux. Elle se concentre et un cercle lumineux se dessine au sol entourant l’elfe. Une incantation est lancée, une voix mélodieuse résonne dans les catacombes et le cercueil du défunt s’illumine. Le chant s’intensifie comme si un chœur l’accompagnait. L’esprit de la magicienne est alors projeté dans celui des morts. Le haut et le bas n’ont plus de sens, elle marche alors dans un décors flou parsemé par endroit de couleurs brillantes. Nano se détend et imagine le chevalier : son visage, son regard, sa peau aussi pâle que le marbre, la chaleur de son cœur. Elle mêle à cela les sentiments qu’elle ressent à son égard. Une fine lumière apparaît alors devant elle, ce halo comme une aura se fige devant elle. L’elfe sourit et prononce quelques paroles pour s’excuser de troubler son repos tant mérité. L’esprit de l’elfe joint à son tour ses mains et une forte lumière les entoure.

Dans la salle, le cercle lumineux brille soudainement d'une façon aveuglante. Puis disparaît. L’esprit retrouve son corps et l’elfe ouvre à nouveau les yeux. Elle reste immobile le souffle haletant. Elle s’approche du cercueil espérant que son appel fut entendu et qu’elle ait pu le ramener avec elle. Elle n’ose ouvrir le sarcophage, mais elle sait que si cela a fonctionné le corps qui repose à l’intérieur bougera et elle devra donner une partie de sa force vitale pour l’aider à retrouver un corps puissant et sans faille.

Patiemment elle attend, les mains posées sur le bois tentant de capter la moindre vibration.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagriffefuneste.forumactif.org
 
d'Isamu à Isamu samsãra
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'Isamu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Griffe Funeste :: La Place Publique :: La Bibliothèque-
Sauter vers: