La Griffe Funeste

Haut Clan du Bien de Silver World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui a dit que la curiosité était un défaut ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Misery
Jeune aventurier
avatar

Messages : 7

MessageSujet: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Dim 06 Déc 2009, 20:56

Suite à sa visite chez les Symbioses, elle décida de se rendre chez la Griffe Funeste. Hadès fut le seul à lui donner autant de détails sur un clan. Elle lui en fut très reconnaissante. Elle décida donc d’aller le voir, lui passer le bonjour et en même temps ; En apprendre un peu plus sur ce clan. Cette fois, elle décida d’y aller durant la soirée.

Elle avait à peine terminer son verre de lait et ses biscuits, qu’elle s’était dépêcher d'enfiler son manteau. Comme à son habitude, elle débordait d’énergie et abordait un sourire gracieux. Elle avait hâte de s’y rendre et d’apprendre l’histoire de la Griffe Funeste en plus grands détails. Elle avait hâte de voir Hadès, de le remercier une nouvelle fois et de connaître les gens qui formaient ce clan . Elle prit donc son petit sac rouge contenant ses effets personnels puis sortit. Cette fois, elle prit le chemin contraire que la dernière fois, quand elle se dirigeait vers les Symbioses. Elle marchait d’un pas décidé, sans toutefois courir. Elle avait toute la soirée et si jamais elle avait encore soif de savoir, elle reviendrait le lendemain. C’était inévitable, elle s’arrêta en chemin pour se délecter d’un bon verre de lait et d’observer le merveilleux paysage. Elle chantonnait aussi, mais cette fois une nouvelle mélodie.

Au loin, derrière quelques arbres, la demeure se dessinait. Un tendre sourire se glissait sur ses lèvres. Elle y était bientôt, elle pourrait assouvir sa soif de savoir, rencontrer ses êtres et revoir le sympathique Hadès. Elle accéléra le pas, puis se rendit enfin à la porte.


« Seraient-ils contents de me voir ... ? »
se posa-t-elle .

Son poing heurta deux fois la porte, puis elle attendit.


Dernière édition par Misery le Lun 07 Déc 2009, 00:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Lun 07 Déc 2009, 00:40

*Tiens, tiens ! quel étrange phénomène...*
Isamu était penché, contemplant d'un oeil empreint tout à la fois de contrariété et de curiosité des moutons de poussière qui s'étaient formés près de la double porte massive de la Cité, et ce en juste quelques jours.
Son savoir encyclopédique était silencieux face à une telle situation.

La double porte trembla. On avait frappé.
Le vampire sut qu'il s'agissait d'un inconnu, ou plutôt d'une inconnue. Son odeur ne pouvait le tromper.
*Ah ! Quelle étrangeté de la nature allons nous rencontrer ce soir ? Après le colosse, après le bedonnant amateur de cervoise, après l'étrange savante dans un corps de jeune fille...*

Isamu ouvrit l'une des portes. Face à lui, un être humanoïde possédant indubitablement des traits félins. C'était apparemment une femelle, comme il l'avait présumé.
- Bonjour mademoiselle. Je suis Isamu, que puis-je pour vous ? Souhaitez-vous voir notre chef ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misery
Jeune aventurier
avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Lun 07 Déc 2009, 00:53

Elle attendit seulement quelques secondes, un homme lui ouvrit la porte ou plutôt un vampire. Elle recula de quelques pas sous l’effet de la surprise puis se rapprocha. Elle l’écouta attentivement puis sourit. Elle retient un petit rire après avoir entendu les dernières paroles. Elle l’observa longuement. Il portait un long manteau rouge et dans son dos, une gigantesque épée. Sa peau était blême, pâle, finalement blanche comme ses cheveux.

« Je ne désire pas nécessairement voir le chef, Isamu. Mais puisque c’est lui qui m’a ouvert, j’en profiterais. »

Elle lui présenta sa patte. Ses oreilles étaient dressés, sa queue se balançait. Sa petite robe noire épousait parfaitement ses formes.

« Misery. Douce féline. Avez-vous la gentillesse d’ouvrir vos portes et de me laisser entrer ou alors vous êtes un vampire sans manière ? »

Elle continuait d’aborder un tendre sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Lun 07 Déc 2009, 01:23

« Misery. Douce féline. Avez-vous la gentillesse d’ouvrir vos portes et de me laisser entrer ou alors vous êtes un vampire sans manière ? »

*Mm... Une féline ? Qu'est-ce donc comme étrange créature ? Quoiqu'il en soit, elle s'exprime avec plus d'élégance que bien des humains.*
Il pris la parole, doucement, le visage sans expression.

- Et bien... douce féline. On ne peut rien vous cacher, je suis effectiement le chef de ce clan. Me voici démasqué... moi qui aime avancer incognito. Mais trèves de galéjades. Je ne connais pas vos moeurs dans votre clan, ou votre Cité, mais nous avons pour habitude, par chez nous, de ne pas laisser entrer le premier venu. C'est pourquoi vous avez trouvé porte close.

... puis il haussa la voix sans crier gare, s'effaçant pour inviter du geste la nouvelle venue à entrer. "Mais ! C'est avec plaisir que nous accueillons les étrangers dans nos murs. Nous avons tant à apprendre des voyageurs, et réciproquement."

Ils entrèrent dans le vestibule.
Le plafond était haut, et l'obscurité de la pièce le rendait invisible.
- Si cela vous convient, je vais vous emmener dans notre salon. Nous allons tout d'abord passer par la salle de réception. Mais, dites-moi, Misery, avant que nous ne poursuivions, pouvez-vous me dire comment vous avez eu connaissance de notre clan ? Je ne me souviens pas vous avoir déjà croisée sur les terres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misery
Jeune aventurier
avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Lun 07 Déc 2009, 23:29

Son sourire arrogant était toujours dessiné sur ses lèvres. Elle suivit doucement le vampire se déhanchant d’un côté à l’autre. Sa queue bougeait du sens contraire. La félys l’écouta parler , élever la voix pour ensuite revenir à une voix plutôt neutre. Elle leva la tête vers le plafond, il était haut et sombre. Par contre, avec ses yeux qui détenaient une excellente vision nocturne, elle l’aperçu. Son sourire s’est subitement agrandi.

« Bon pour le salon, alors. Il n’y a pas longtemps que je suis sur ces terres. J’ai connue votre clan grâce à un très grand homme.. Il se prénomme Hadès. Charmant. »

Elle déposa doucement sa patte sur l'épaule du vampire.

« N'allez pas trop vite ! Je désire observer les décorations aussi.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Mar 08 Déc 2009, 02:12

- Ah vous connaissez Hadès ? Fort bien, c'est un guerrier furieux et loyal... à l'image de notre clan en somme.

Isamu s'apprêtait à traverser la salle de réception, quand Misery lui fit part de son souhait de contempler le patrimoine culturel de la Cité.

- Ah mais... On dirait que vous avez pris connaissance de notre goût pour les belles choses. Enfin, de mon goût devrais-je dire... mes compagnons de guerre ne semblent pas séduits outre mesure par les meubles anciens et autres moulures.

Le vampire se fit pensif. D'où pouvait donc lui venir cette lubie concernant les vieilleries ?
Il reprit, fasciné, peut-être à défaut d'être fascinant."Alors venez donc, chère Misery aux coussinets soyeux." Il entra à reculons dans la vaste pièce sur laquelle débouchait le vestibule, criant presque comme s'il s'adressait à tout un auditoire."Nous voici dans la salle de réception !" C'est alors que le vampire se rapprochait de la féline, glissant doucement, l'air sombre, sous le ton de la confidence."Ici... Ici, certaines alliances ont été conclues, ou ont été défaites. Ici, se sont tramées les plans secrets de nos plus belles battues." Puis il cria de nouveau."Voyez la grande table. Approchez ! Voyez, touchez ce bois devenu doux à force d'usure. Regardez plus près, voyez-vous les profondes rides qui parcourent le bois ? C'est la preuve qu'il s'agit de bois de chêne de la forêt des nains. On en fait presque plus, la mode est au bois exotique, je pense au bois elfique en particulier."

S'éloignant de la table, il campa au centre de la pièce, levant le regard vers le plafond."Et le lustre ! Un lustre géant, inimitable, il est unique, créé par les plus adroites des mains elfiques, seules capables de plier à leur volonté de cristal noir de Dusso. Voyez donc : même lorsqu'il brille de tous ses feux, la lumière créée comporte toujours une certaine obscurité... incarnation magnifique de l'oxymore."

Enflammé d'avoir enfin trouvé une oreille passionnée, il se rapprocha de la féline.
- Je devine dans ces yeux félins que vous avez remarqué la texture particulière du carrelage. Et bien non ! Vous ne rêvez pas : il s'agit bien du rarissime carrelage d'Herbert, entièrement béni à l'eau sacrée. C'est ce qui lui confère cet aspect translucide. Avec ce type de carrelage, une pièce banale se transforme en salle prestigieuse, digne des grands de ce monde.

Satisfait, le vampire continuait à regarder autour de lui, notant encore des détails qui lui avaient échappés auparavant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misery
Jeune aventurier
avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Mar 08 Déc 2009, 03:23

Il décrivit Hadès comme elle le croyait : Grand et Loyal. Fort et courageux. En outre, quelqu’un de merveilleux. Elle ne pu donc pas s’empêcher de sourire. Elle découvrit que c’était grâce à Isamu que les pièces détenaient une magnifique ambiance. De belles choses accrochées aux murs, des meubles qui datent de plusieurs années et qui gardent leur beauté naturel. Bref, elle découvrit qu’il avait un merveilleux goût en matière de décoration. Elle continuait de le suivre doucement à pas feutrés. Elle l’écoutait attentivement décrire les morceaux qui constituaient cette superbe pièce. Elle s’approcha premièrement de la grande table. Comme il l’avait dit, elle était lisse dû à l’usure. Elle déposa sa patte dessus et la glissa doucement dessus pour analyser le bois. Il avait parfaitement raison, du chêne. De plus, le chêne avait poussé dans la forêt des nains. Subitement, il s’éloigna de la table et s’arrêta nettement au milieu de la pièce. Il lui démontra l’énorme lustre perché au plafond. Un sourire se glissa sur ses lèvres. Il était magnifique… Il illuminait parfaitement la pièce, mais il lui donnait un petit coté obscure. Les formes du lustre, la texture qu’elle devinait au loin, le matériel dont il était construit.. Tout était parfait.

« Surprenant.. » murmura-t-elle.

Isamu reprit alors sa grande admiration face à la pièce. Il parla donc du carrelage. Elle observa doucement le sol. Il était translucide ! Il lui expliqua pourquoi il l’était. Elle s’approcha d’Isamu, déposa sa patte sur son torse et lui cita :


« C’est intéressant. Je ne croyais pas qu’un homme pouvait avoir aussi bon goût en matière de décorations. C’est assez surprenant. De plus, c’est magnifique. Le matériel utilisé, la façon dont ils ont été façonnés. De vrais merveilles ! »

Elle continuait de sourire gracieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 173

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Mer 09 Déc 2009, 01:28

Le feu, élément enivrant et attirant. Kazuki le regarde dansant dans la cheminé. La pensée ailleurs, les yeux hypnotisés par les flammes qu'il a lui même créées. L'elfe en train de dormir dans leur lit alors que lui dans un fauteuil en plein instant de rêverie. Soudain, une voix portée par le vent, celle d'Isamu. Ce léger haussement de ton vient le sortir de ses songes ou plutôt de sa vision d'avenir.

Il sort doucement de la pièce où Nano semble ne pas avoir entendu le chef. Les torches vont bientôt être éteintes par les valets, mais qu'importe, Tsuki ferra bien office de lumière pour me retrouver. Le vampire commence à crier une nouvelle fois, mais ce n'était pas des hurlements injurieux,ça provient de la salle de réception. Il traverse le salon. Kazuki pose sa main sur la poignet de porte qui mène à la salle de réception, mais, les paroles du vampire continuent. il écoute sagement sans pour autant se dévoiler. Il rit doucement puis intérieurement, il se dit.

"Il compte vendre la château ? A parler de lustre ou du carrelage translucide ... Ou bien le guerrier s'est reconverti dans la visite guidée ..."


Il essaye de reprendre son sérieux, un toussotement pour racler sa gorge, puis il ouvre les portes massives. Il progresse dans la pièce immense et spacieuse. Le sourire aux lèvres, il s'approche d'Isamu et d'une drôle de jeune femme, des oreilles sur la tête et une étrange queue de chat, mais rien ne l'empêche d'être courtois.

-Je vous souhaite bien le bonsoir, Isamu et à vous, demoiselle.

Il incline légèrement le buste en avant, puis il se redresse, toujours en souriant.

-Nous n'avons point l'habitude des visites tardives, mais je vois que vous avez été très bien accueillie par le chef de la Griffe Funeste ... Pour ma part, je suis Kazuki, aspirant chevalier de cette charmante cité, ravi de vous rencontrer.

Les pupilles de la jeune félys sont bien différente des siennes, ça les rendent presque hypnotique, tout comme le feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Mer 09 Déc 2009, 02:01

Isamu vit avec étonnement l'être félin poser sa patte sur son torse... quand Kazuki choisi ce moment pour entrer dans la salle.
Il les rejoint, en se présentant.

*Etrange ce sourire... S'est-il drogué ? Peu importe à vrai dire, pourvu qu'il ne me commande plus de boisson alcoolisée.*

- Bonsoir Kazuki ! Je vois que tu as l'air tout à fait jovial ce soir. Je te présente Misery. Hadès est l'une de ses connaissances, et elle souhaitait voir d'un peu plus près la Cité de la Griffe Funeste et ses habitants.

Isamu marqua une pause. La patte féline était toujours posée sur son poitrail.
*Etrange comportement, à n'en pas douter. Est-ce là une coutume chez les félins, qui participe à la communication ?*
Il remarqua, volontairement naif. "Ca par exemple. Cette patte est belle et douce... mais ne comporte aucun doigt ! Comment faites-vous pour écrire, pour tenir vos couverts, ou encore pour vous servir un grand verre de lait bien frais ??"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misery
Jeune aventurier
avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Ven 11 Déc 2009, 00:35

Par toutes ces descriptions sur le mobilier, le carrelage et les lieux, elle en avait oublié la raison de sa visite : En savoir plus sur la Griffe Funeste puis revoir Hadès. Elle s’était perdue en contemplant le visage du vampire quand Kazuki entra dans la salle. Doucement, sans réellement bouger le reste du corps, elle tourna sa tête vers lui. Ses oreilles se redressèrent, sa queue se mit à balancer. Elle aimait bien les nouveaux arrivants. La félys l’écouta attentivement parler. Gardant toujours sa patte sur le torse d’Isamu, elle fit un signe gracieux de la tête.

« Bonsoir Sir.. » dit-elle

Un sourire se dessina sur ses lèvres.

« Vous trouvez ma visite tardive ? Et pourtant, j’aurais pu venir encore plus tard..C’est si tôt pour moi. »

L’homme se présenta à elle.

« Comme Sir Isamu vous l’a dicté, je me prénomme Misery. »

Isamu prit ensuite la parole. Misery posa alors son regard sur celui-ci. Elle écarquilla sa petite patte. Désormais, on pouvait y apercevoir des petits ‘’doigts’’.

« Quand on naît comme ça, on s’y habitue hein ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldaria
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Ven 11 Déc 2009, 15:35

Kazuki avait quitté la chambre de sa protégée. Elle était embêtée avec lui : elle ne voulait pas les déranger et donc laissait la protection de l'elfe aux bons soins de l'apprenti chevalier mais si il ne tenait pas en place, comment pouvait elle savoir si oui ou non, elle devait rester en éveil. Elle le suivit discrètement pour le sermonner. Elle entra donc à sa suite, entendant Isamu, mais qu'importe.

Enfin ... qu'importait. Ses yeux, même celui dont la vie avait cesser de briller en son sein, se contractèrent, provoquant une certaine douleur. Sa canine perça sa lèvre inférieur, une nouvelle goutte de sang perla sur son menton. Son œil était figé sur cette patte poilue, alors que la féline en expliquait le "fonctionnement".


- Quand on nait comme ça, hein ? Je sais ce que c'est de perdre quelque chose et on s'y habitue aussi ... Alors si tu veux garder ta sale patte poilue ... tu ferrais mieux d'arrêter de caresser son torse ... Étrangère.

Seul Kazuki put entendre le murmure qui suivit alors que la pièce baissa soudainement de température. La maitrise de l'éternelle sur la glace avait réellement progressé.

- Chat échaudé craint l'eau froide.

Peu de temps avant, la félys semblait se targuer de vivre de nuit ... mais ça, Eldaria s'en fichait ... elles étaient toutes deux du monde de la lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 173

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Ven 11 Déc 2009, 16:39

Il regarde Misery en se grattant l'arrière de la nuque.

-hum ... Dame Misery, je n'ai point l'allure d'un seigneur. Appelez moi par mon prénom.

Kazuki sourit puis, il voit sa queue de chat se balancer de droite, puis de gauche comme une pendule. Il ne sait pas qu'elle signification ça avait, peut-être était elle heureuse. Bref, il n'y connaissait rien au chat.

-Disons que je n'ai pas l'habitude d'apercevoir qui que se soit à cette heure-ci ... Je m'étonne de me voir ici d'ailleurs.

Il remarque la patte de la féline sur le torse d'Isamu, elle ne devait pas être au courant. Il sourit puis il regarde le vampire avant de retourner le regard vers Misery.

-Il est vrai que votre ... Patte doit être assez difficile à vivre, mais avec l'habitude, je pense que ça s'apprend.

Un drôle de présence assez froide pénètre dans la pièce, comme si on l'avait suivi. Eldaria, sa froideur est toujours aussi impressionnante. La pièce bascule dans un froid glacial, malgré la cheminé en flamme. Un long murmure d'Eldaria vient lui provoqué un frisson. Il soupire légèrement.

-Voyez pardonner à Eldaria, son caractère et sa fierté sont assez fort et profond ... Mais c'est comme tout, on s'y habitue ... Mais dites moi, une question me taraude ... Que venez vous faire ici ? Cherchez vous de quoi vous loger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nano
Protectrice de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 313

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Ven 11 Déc 2009, 17:31

*Elle se tourne dans le lit, le froid s'installe de plus en plus. Le feu crépite doucement, la couette est épaisse ... et pourtant une douce chaleur lui manque. Elle ouvre ses yeux azurés et s'étire tel un félin. L'elfe sort du grand lit et s'approche du guéridon. Elle sert dans une tasse des feuilles de thé et commence à verser l'eau de la cruche.. vide.

Nano soupir, un petit tour dans les cuisines s'impose. Elle prend la carafe et se dirige vers la porte de sa chambre. Elle passe devant un miroir et s'arrête. Se promener à une heure aussi tardive en nuisette ne serait pas bien vu...

Elle regarde dans son armoire et sort une robe pourpre légèrement serrée à la taille. L'elfe quitte à présent ses appartements et se dirige vers les cuisines afin de prendre un peu d’eau

La prêtresse passe devant la salle de réception et entend une discussion. Elle reconnaît la plupart des personnes sauf une… l’aura est particulière… colorée mais elle paraît ancienne… Sa carafe dans la main, L’elfe entre et aperçoit une jeune féline. La prêtresse sourit, cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas croisé un membre de ce peuple.

Elle s’approche d’elle d’un pas léger et avec la grâce des elfes elle s’incline pour la saluer *

- Bienvenue en notre belle cité, je me nomme Nano, protectrice de cette cité et Prêtresse de l’église des terres d’argent. Je suis ravie de revoir un membre du peuple des félys ! Je vais me servir un peu d’eau chaude pour faire un thé … puis-je te proposer une tasse de lait chaud ?


*L’elfe s’avance vers le bar de la salle de réception et remplie sa cruche d’eau. Elle regarde dans les placards et sort un coffret contenant une tasse avec une large anse. Le sourire aux lèvres, Nano la pose sur la table et verse du lait. Elle appose sa fine main diaphane sur la grande tasse et le lait commence à chauffer.*

- Cette tasse m’a été offerte par une amie de ton peuple dans le cas ou elle viendrait nous rendre visite.. je pense que Suyana ne m’en voudra pas si je l’utilise ce soir …


*L’elfe tentait de faire diversion, elle avait senti une tension émanant de sa protectrice, Eldaria. Les pouvoirs de sa gardienne devenaient de plus en plus puissants… mais la rapidité de l’elfe et sa puissance pourront y faire face si besoin est. L’elfe regarde la féline d’un air enjoué *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagriffefuneste.forumactif.org
Misery
Jeune aventurier
avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Ven 11 Déc 2009, 23:16

Une femme froide plutôt banale aussi entra dans la salle. Elle semblait se prendre des airs de guerrière, mais rien pour effrayer la petite félys. Face à son agressivité, un sourire se glissa sur les lèvres de Misery. Elle aurait désiré être arrogante, mais elle ne voulait pas décevoir Hadès, donc elle se tût. Elle ne lui répondit pas, cette femme ne l’intéressait pas. Elle détourna la tête puis regarda à nouveau Kazuki.

« Dès lors, je vous appellerais Kazuki, Sir.. »

Elle déposa rapidement sa patte sur sa bouche, avec un air surpris et désolé
.

« Pardon ! Kazuki.. Kazuki.. »

D’un pas assez gracieux et délicat, elle se rendit jusqu’à cet homme, elle fit un révérence puis s’excusa à nouveau pour ses paroles. Sourire aux lèvres, elle secoua la tête pour replacer sa chevelure qui s’était aventuré trop loin sur son visage.


« Peu importe son comportement, elle ne vaut pas la peine d’être vue. »

Une femme, une grande femme entra. Misery l’a reconnue. Nano, prêtresse de ses terres. Elle était bien heureuse de la rencontrer. Ses oreilles étaient toujours et encore dressés sur sa tête. Il y avait beaucoup de monde, ce qui l’amusait.

« Nano.. »

Avec souplesse, elle s'installa à ses côtés puis observa la tasse qu'avait en main Nano.

« Elle est belle.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Sam 12 Déc 2009, 01:39

Eldaria fit irruption dans la pièce, et indiqua sans ambages à la felys que son attitude vis à vis du vampire était un peu trop... familière.
Elle le fit à sa façon. Directe et, pour l'occasion, elle avait réservé son ton le plus froid. Rien que de très habituel en somme, pour qui était habitué à Eldaria.

Mais Isamu fut surpris lorsqu'il sentit la température de la grande salle baisser sensiblement.
*Samsãra aurait-il raison ? Le don obscur procuré par un vampire ancien est donc bien anormalement puissant...*

Un échange entre Misery et Kazuki suivit, et nano vint les rejoindre aussitôt. Il était rare de voir autant de monde éveillé à cette heure !

Isamu pris la parole, à l'attention de la féline.
- Misery, prenez garde à ne pas juger aussi promptement les nôtres. Rappelez-vous que vous êtes une nouvelle venue ici, et que vous ne connaissez pas nos histoires respectives. Eldaria est ma compagne, elle est le soleil qui éclaire mes nuits. Et comme vous avez peut-être pu le constater, nous partageons le don obscur.

Tout en se dirigeant vers Eldaria, Isamu poursuivit."Vous comprendrez donc aisément qu'elle ait modérément apprécié votre contact avec mon torse !"

La vampire était à présent à ses côtés, tendue. Isamu essuya doucement le mince filet de sang qui encadrait le menton de la prédatrice. Il murmura à son intention.
- Eh bien... Quelles belles griffes ! Mais tu peux les ranger, je préfère la douceur du pétale aux épines de la rose. Misery ne pensait probablement pas mal faire...

Il se retourna. "Nano, que dirais-tu de tous prendre un verre dans le salon, plutôt ? Si Misery apprécie sans doute le lait chaud, peut-être découvrira t'elle de nouveaux horizons gustatifs grâce à tes cocktails ! Pour ma part... il fait trop froid pour moi ici, je vais tout de suite dans le salon. Qui m'aime me suive !"
Tout en se dirigeant vers la chaleur, il songea à fauteuil moelleux situé juste à côté du feu. Programme contrasté : le danger des flammes, mais le plaisir de sa douce chaleur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misery
Jeune aventurier
avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Sam 12 Déc 2009, 03:51

« Le respect est une chose qu’on gagne, Sir Isamu.. » murmura-t-elle tout bas en observant la tasse de Nano.

Elle croisa légèrement les jambes sans quitter la prêtresse des yeux. Isamu s’adressa à elle, assez farouchement. Un ton qu’elle n’apprécia guère. Elle leva les yeux vers lui, ils étaient brûlants de rage. Mais elle ne fit rien, sauf esquisser un sourire. Elle s’approcha des deux vampires.


« La gentillesse, ça ne se donne pas. Je ne juge pas vos membres, je constate tout simplement. »

Elle tourna les talons puis retourna s’asseoir loin.

« Désolé d’être à mon tour froide. Mais comme j’ai cité : Le respect ça se gagne. Peut-être n’a-t-elle pas apprécier, mais il y a une façon de le dire. Nous sommes de nature chaleureux, nous les félins. De plus, un contact reste un contact. Je ne vous faisais tout de même pas la sérénade ! »

Elle ferma doucement les yeux, oreilles collés sur la tête, queue abaissée.


« Je suis plutôt têtue et je n'aime pas ceux qui manque de respect sans raison. Du savoir vivre qu'on appelle. Désolé, mais je n'aurais pas la moindre gentillesse envers cette femme avant qu'elle ne s'est excusé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 173

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Sam 12 Déc 2009, 23:36

La tension monte d’un cran, ça se ressent dans toute la pièce. L’ambiance détendue du début disparait dans un courant d’air glacial, une brise a faire frissonner l’échine. Nano vient un peu réchauffer le froid qui s’était peu à peu insinué chez les personnes présentes. Il sourit puis, il s’approche de l’elfe.

-J’espère que je ne t’ai pas réveillé … Tu dormais tellement bien, que je n’ai pas osé le faire.

Isamu part dans le salon, Kazuki se met à soupirer puis il se tourne vers Misery en souriant
.
-Isamu n’aime pas trop quand on s’attaque aux membres de la Griffe Funeste, excusez le, il ne voulait pas vous vexer, juste vous le faires comprendre … A sa manière, certes, avec beaucoup de francise, mais mieux vaut être franc qu’hypocrite … Ils sont aussi têtus que vous, je peux vous le dire.

Il rit doucement, sans que le chef s’en aperçoive, il fait un clin d’œil à Nano. Kazuki s‘en va s’assoir dans un fauteuil, juste à coté d’Isamu puis il murmure à sois même.

-La franchise, c’est comme tout, il faut savoir l’utiliser à bonne escient sans blesser les gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldaria
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 105

MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   Dim 13 Déc 2009, 12:07

Elle jeta ses mains dans ses cheveux et un sourire mauvais traça son visage, elle regarda le chat mal chauffé sans avoir l'air de vouloir s'excuser.

- Désolée, j'ai rarement l'habitude de montrer du respect pour les êtres aux vertus douteuses. De surcroit, c'est temps-ci, je me nourris des chats pour m'abreuver en sang, alors comprenez que la taille de l'animal, ne me gêne pas. Ajouter à cela que je n'ai nullement l'intention de m'abaisser au niveau des animaux donc vous pourrez attendre de voir ces excuses venir.

Elle regarda Isamu s'éloigner.

- Oh, très cher, indépendamment du fait que je vous aime, je ne vous suivrai pas ...

Elle roula sa langue sur ses lèvres.

- Au lieu de perdre mon temps avec un tas de poils, je préfère chasser.

Elle passa à coté de Misery pour sortir et s'arrêta à sa hauteur.

- Tu vis la nuit et je chasses la nuit, avec ton apparence, il ne faudra pas m'en vouloir si je te bondis dessus en te prenant pour une créature des bois ! Tu sais ... je suis si étourdie la nuit ... alors quand j'ai soif, je deviens folles et je reconnais difficilement les amis

Elle venait de cracher le mot "amis", son ton était purement ironique, en peu de temps, elle était parvenue à haïr cette félys. Dans un autre murmure que seule Misery put entendre.

- Il ne s'agit pas d'avoir peur ici, boule de poils, mais de bien regarder où tu poseras tes petits coussinets ... J'espère, naturellement, que l'être supérieur n'aura plus à croiser l'animal. Bonne nuit, tas d'poils.

Elle partit de la pièce, cette chatte l'avait mise hors d'elle. Et un chat ou un lapin ne parviendrait pas à étancher sa soif ... Elle avait besoin d'un être intelligent pour se désaltérer. Le souffle que la grâce divine avait donné allait maintes fois s'estomper cette nuit. Nuit rouge et sanglante, enfance nostalgique allait reprendre ... du mordant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui a dit que la curiosité était un défaut ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui a dit que la curiosité était un défaut ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Griffe Funeste :: La Place Publique :: La Taverne-
Sauter vers: