La Griffe Funeste

Haut Clan du Bien de Silver World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anarandil, l'elfe mélancolique...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Lun 08 Fév 2010, 17:21

Je m'en remets à vous...





Ma délicate main caresse les murs de la cité. J'arpente les ruelles, rôde dans l'ombre, évite les foules.


« La Griffe... »

Je reviens de parmi les morts... Mes dieux m'ont aidé à me déjouer de mon interminable sommeil. Pourquoi ? J'ai fais tant de mal autour de moi... Mon ancienne vie, la vie d'une ombre arrogante, froide et dévorée par le mensonge et la mélancolie. J'étais heureux de mourir. Je m'étais racheté dans la mort. Pourquoi ? Pourquoi m'auraient-ils fait renaître ? Ils savent très bien que mon sang est impur. A ce moment précis, je comprends enfin le but de ma résurrection ; la rédemption... Cependant, j'ai déjà expié mes affreux crimes, alors quoi ?... Je ne devais faire qu'une rapide visite à mes vieux amis de la Griffe Funeste. Mais le problème que je ne peux résoudre, la question à laquelle je ne peux répondre m'empêche de partir. Je m'isole donc, je quitte l'enceinte de la citadelle et me réfugie dans les bois les plus proches. J'entame une méditation qui je l'espère, guidera mon chemin.

Je quitte mon état de léthargie dans lequel je me trouve déjà depuis plus de trois lunes. Je dois reprendre la route, le temps presse. Je prends forme d'ombre ; mon corps devient volutes de fumé noire. Je n'ai pas utilisé cette apparence de puis ma résurrection. Je me mets en route, vers le Nord. J'entame une gracieuse course à travers les arbres. Je me téléporte de branches en branches... J'arrive à ma destination au crépuscule. Je fais face à une veille église délabrée. J'ouvre la porte, enfin, ce qu'il reste de la porte. Le planché est fragile, les poutres menacent de s'écrouler. Je m'approche d'une escalier, tout de marbre conçu. Un tapis rongé par les mites le recouvre. Je m'agenouille aux pieds des marches, joins mes mains et dépose doucement mon front sur l'union de mes doigts.

« Je prends place céans... Je me prosterne devant vous. Répondez à mes questions et je quitterai vôtre demeure... » annonce-je du voix fébrile.

Une douleur intense envahit mon corps meurtri, à l'instar d'une lame transperçant mon cœur. Un cri d'agonie s'échappe de mes lèvres. Je m'écroule... Après quelques minutes passés au sol poussiéreux, je me relève difficilement. Une fois debout, une autre pression s'exerce sur ma chaire. Je ne peux résister. Je me retrouve projeté en arrière, me heurtant aux poutres, bancs et obstacles en tous genre présent dans l'église. Je finis ma course contre un arbre, à une bonne toise de la frêle bâtisse. Je m'évanouis...


[HRP]Je suis peut-être un peu rouillé niveau Rp et pour l'orthographe.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nano
Protectrice de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 313

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Lun 08 Fév 2010, 18:06

*Encore une journée harassante à la Sainte Eglise, la quête de la Bible prend une ampleur que la prêtresse n'avait pas imaginé. Fatiguée par tant de pèlerins présents à l'Eglise, L'elfe décide de passer une nuit à la cité de la Griffe Funeste. Les jours passent et le ventre l'elfe a atteint sa taille définitive... dans quelques semaines elle donnera naissance. Elle se hâte de retrouver les siens et son fiancé. Connaissant fort bien les bois, elle sort des sentiers battus pour arriver au plus vite à la cité de la Griffe Funeste.

Le règne de l'astre nocturne va bientôt commencer, il faut se hâter !

Des oiseaux au loin, s'envolent effrayés. Sans doute un monstre dans les parages, dans son état il n'est pas prudent qu'elle s'attarde. Puis une deuxième envolée de volatiles.

Nano s'arrête et tend la paume de sa fine main vers le lieu que ces oiseaux cherchent à fuir. Elle sent une aura... faible... elle se concentre... elle ne lui est pas inconnue.

Pour cacher son apparence, l'elfe referme sa cape sur elle pour cacher ses formes et son visage. Elle arpente les bois et arrive à une petite chapelle abandonnée. Elle sonde les lieux et la bâtisse semble vide. Elle retourne sur ses pas pour se rentrer chez elle quand tout à coup elle voit adossé contre un arbre, un elfe.

Nano s’approche de lui et découvre son visage..*

- qu’est ce que…


*Elle regarde le pauvre elfe et appose ses mains. Une lueur blanchâtre entoure ses fines mains. Nano entame un chant de sa voix cristalline pour renforcer le sort de soin.

Le chant s’estompe, le halo disparaît. Nano s’assoit près de lui, espérant qu’il se réveille avant que la nuit n’obscurcisse les lieux.

Que fait-il ici loin de tout ? Et pourquoi la marque des métempsycoses est moins présente ? Tant de questions… quoiqu’il en soit, elle veillera sur lui…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagriffefuneste.forumactif.org
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Lun 08 Fév 2010, 18:38

Un cri de douleur retentit dans l'obscurité. Je reprends connaissance. Ma bouche crache du sang et je suffoque. Je me redresse et aperçois une charmante elfe, adossée au même arbre que moi.

« Nano ! » m'exclame-je.

Arg... J'ai mal. Je ne dois pas être entièrement remis de mes blessures.


« Nano, que fais-tu là ? »

Après une rapide analyse de la situation, je prends conscience que l'elfe a du me sauver la vie. Je ne suis pas idiot, je perçois parfaitement les pensées de ma sauveuse. Je vais devoir répondre à ses questions...Je me lève avec précaution, tend ma main gauche à la charmante demoiselle et dis :

« Viens donc ma chère amie. Retournons à la citadelle. »

Je rassemble le peu de force qu'il me reste pour prendre ma forme d'ombre et m'élance dans la sombre forêt. Je virevolte entre les arbres, me retourne fréquemment pour vérifier que la soigneuse me suit toujours. C'est à ce moment, que je remarque son ventre rond qu'elle essaie de camoufler tant bien que mal.

« Allons Nano, n'essaie point de cacher ton enfant. Tu sais que cela ne prend pas avec moi ! »

Je la sens rougir légèrement. Mon visage laisse paraître un petit sourire narquois. J'accélère le pas, il fait nuit et il n'est pas avisé pour un aveugle et une future mère de rester dehors alors que le règne de la lune est presque à son apogée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nano
Protectrice de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 313

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Lun 08 Fév 2010, 18:49

*Il se redresse brusquement et crache du sang. Il est essoufflé mais malgré le bandeau sur ses yeux il reconnait l'elfe... après tout ils sont de la même race, cela n'a rien d'étonnant au fond.

Nano l'aide à se relever et décident de rejoindre la cité de la Griffe Funeste qui se trouve non loin de là. Elle regarde Anarandil... il a ..changé... une remarque la faisant rougir, il lui indique qu'elle aussi a changé.

La prêtresse sourit à cette réflexion.

La cité surgit entre les arbres, elle accompagne son ami vers le château et l'installe dans la bibliothèque. D'un geste de la main, les chandelles s'allument et éclairent la grand pièces. Elle le fait installer sur un fauteuil.*

- Comment te sens tu ? je dois te faire un autre soin pour guérir tes dernières blessures... mais je... certaines ne pourront être soignées par ma magie.. je me trompe ?

*Nano semble soucieuse, mais l'aura d'Anarandil est tellement flou. Elle öte sa cape et s'assoit près de lui*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagriffefuneste.forumactif.org
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Lun 08 Fév 2010, 19:15

Je m'installe doucement sur un fauteuil, aidé par Nano, la prêtresse des Terres d'Argent. Je la sens inquiète à mon sujet, elle essaie de lire dans mes pensées, de me percer à jour. Je la bloque sans trop de mal. Elle est si gentille...

« Merci Nano, tu m'as été d'un grand secours. »

Je souffre toujours énormément. Je n'ai pas entièrement guéri de mes blessures. Au même instant, l'elfe me propose de l'aide. Je détourne mon visage de manière à lui faire face. Je joins mes mains, et pose mon front sur l'union de mes doigts à l'instar d'une prière, comme dans l'ancienne église délabrée. J'ai quelques entailles sur le visage, mais ma plus grosse plaie se situe au niveau de l'abdomen. D'une voix sombre, je récite quelques obscures incantations et, à la plus grande surprise de la prêtresse, mes écorchures se cicatrisent d'elles-mêmes. Des filaments noirs, qui ressemblent aux volutes de fumé qui forment mon corps d'ombre s'accumulent peu à peu sur mes coupures. Après un cour instant, j'ai complètement cicatrisé. Dans les paroles de Nano, je crois comprendre qu'elle parle de mes yeux, hum, oui c'est bien ça, elle parle de ma cécité.

« Non soigneuse, malgré tes puissants pouvoirs de guérison, tu ne pourras pas soigner mes yeux. Les dieux ont décidé de me priver de ma vue lors de ma résurrection. Mais, ne t'inquiète pas, je m'en sors très bien. Je perçois parfaitement mon environnement. Je peux ressentir tes courbes, ton ventre, et je peux même ressentir les battements du cœur de ton enfant. »

Je pose ma main droite sur le bandeau qui recouvre mes yeux abimés.


« Mes yeux sont une arme... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nano
Protectrice de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 313

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Mar 09 Fév 2010, 10:12

*Surprise par la révélation de son ami elle n'en demeure pas souriante*

- je comprends tu compenses la perte de ta vue par la détection des auras. Malgré ce qui s'est passé ton esprit est bien plus ouvert qu'avant et te révèle des choses...

*Elle passe sa main sur son ventre et sourit*

- Etant un elfe tu dois sentir l'enfant qui vit en moi et même sentir s'il s'agit d'une fille ou d'un garçon. Elle sera bientôt parmi nous...


*Nano regarde Anarandil porter ses mains sur son bandeau.*

- était-ce le prix à payer ?

*Cette question n'est pas si anodine, elle même avait ressuscité l'ancien chef de la Griffe Funeste au prix de sa propre vie... et maintenant qu'elle porte la marque d'une malédiction il se peut que cette fois elle n'en réchappe pas... alors si elle devait entrevoir une résurrection, quelles en seraient les conséquences ?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagriffefuneste.forumactif.org
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Mar 09 Fév 2010, 11:35

J'écoute attentivement l'elfe m'exposer ses idées sur le pourquoi du comment de ma cécité. Elle pense que j'ai changé, je ne sais si cela est exacte. J'écoute les questions de l'elfe, incessante d'ailleurs ! Ah la curiosité elfique. Si j'étais à sa place, j'aurai déjà posé beaucoup plus de questions... Cette pensée m'arrache un léger sourire en coin.

« À tout acte, une conséquence... Oui, le prix de ma résurrection...Mes yeux. Mais ce n'est pas tout, toute ma science, mes pouvoirs... Ils m'ont tout volé. »

Mes mains froides comme la glace et abimées par le temps se saisissent des siennes.

« Tu dois m'aider... »

Je lâche ses doigts, me relève. Je pose ma longue cape déchirée sur mes épaules, cache mon bandeau sous ma capuche et sors de la bibliothèque. La prêtresse me suit.


« Je sais comment accomplir ma rédemption... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nano
Protectrice de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 313

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Mer 10 Fév 2010, 11:12

*L'elfe l'écoute et ne cesse de penser...alors si elle revient ... elle ne sera plus que l'ombre d'elle même.. sans pouvoir, sans aucun don..à quoi servirait-elle ? L'esprit de la sylve s'embrouille. C'est alors que des mains froides se posent sur les siennes, Nano le regarde surprise et le suit*

- Mon aide ? oui bien sur !


*Elle se lève et reprend sa cape. Nano suit Anarandil*

- comment puis-je t'aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagriffefuneste.forumactif.org
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Mer 10 Fév 2010, 14:28

Je rode dans la citadelle, à l'instar d'une ombre qui vagabonde sans but. Nano me suit. Je peux lire ses pensées. Elle s'inquiète pour son avenir. Nous avons parcouru l'ensemble de la cité, et terminons notre course dans une sombre ruelle. Je me retourne.

« Prêtresse...Peux-tu me guider vers la rédemption ? »

Je pense que je peux lui faire confiance.


« Tu sais, quand tu m'as trouvé. Je sortais d'une longue méditation... Je me suis enfin décidé. »

Je sens son perçant regard posé sur moi. Elle lit en moi comme dans un livre ouvert. Je n'ai plus la force de bloquer mon esprit.

« J'ai veux rejoindre la Griffe... »

La Griffe Funeste... C'est ça. C'est ce qu'il me faut. J'en suis sûr maintenant. Je pose mes genoux au sol pour réfléchir un instant. Je me suis fais discret, j'ai évité les foules et je ne pense pas que les dirigeants de la cité aient remarqué ma présence. Je dois me faire connaître. Je prends forme d'ombre, et m'élance telle une bête sauvage vers les jardins. Les jardins... Une nature morte recouverte d'or blanc. Ce lieu si apaisant me fait ralentir le pas. Je m'attarde... Bien qu'aveugle, je ne peux ignorer la beauté du site. Je ne sais pas si l'elfe me suit encore. Je pense qui oui. Une fois au cœur de la promenade, j'annonce aussi fort que je le peux :

« Membres de la Griffe Funeste, je suis ici, devant vous, pour demander audience ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nano
Protectrice de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 313

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Mer 10 Fév 2010, 16:25

*L'elfe le regarde au départ surprise... il a l'air d'avoir passé une épreuve difficile et pourtant il semble avoir trouvé une solution. Ils font le tour de la cité.. dans quel but ? pourquoi reste-t-il silencieux ?

Il se tourne vers elle et lui fait part de ce qu'il ressent.*

- rejoindre la Griffe Funeste ? Tu es donc prêt à défendre le bien et les membres de cette cité ?

*La prêtresse le regarde, elle sourit et soupire*

- Dans ce cas les membres ne vont pas tarder à venir, tu devras leur prouver que cette décision est sincère. Je le lis dans ton coeur, j'ai foi en toi !


*Elle le regarde s'envoler à travers la cité et se dirige vers les jardins. L'elfe arpente les rues et regagne le jardin recouvert de neige. Nano sourit en entendant le message d'Anarandil, une telle force se dégage. Elle s'approche de lui et murmure de sa douce voix*

- Sache que tu as le soutien de la fondatrice de ce clan..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagriffefuneste.forumactif.org
Kazuki
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 173

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Ven 12 Fév 2010, 05:44

Une promenade dans les jardins à une heure tardive, mais que faire d'autre pour assouvir son impatiente de la revoir ? L'église lui a prit tous son temps, il en serait presque jaloux. Mais ce soir, elle sera ici, avec lui.

Il avance et s'aventure dans la neige où la lueur argentée de la lune se reflète puis quelques paroles énoncer un peu plus forte que d'habitude viennent interrompre le silence planant. Une voix qu'il n'avait jamais entendu. Intrigué, il s'approche de l'endroit d'où provenait la dite phrase. Ce n'était pas bien loin, quelques pas plus tard, il aperçoit une personne, un elfe aux yeux bandés. C'est la deuxième fois qu'il rencontre un elfe, à croire que cette race est en voie d'extinction.

Les grincement des pas dans la neige rendent la discrétion impossible, Nano arrive peu de temps après. Le guerrier sort de l'ombre d'un arbre.

-Bonsoir et bienvenue dans notre cité ... Je suis Kazuki, aspirant chevalier de la Griffe Funeste.

Un vif regard vers sa fiancée, elle semble en bonne santé, ça le rassure. Il regarde le ventre de la prêtresse qui a doublé de volume depuis leur dernière rencontre. Étonné et surpris, il se gratte le derrière de la tête.

-J'ai cru entendre que vous vouliez voir les membres de la Griffe Funeste, je n'ai pas pu m'empêcher de venir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natch
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 148

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Ven 12 Fév 2010, 10:12

Ma soif de vengeance était inégalée.

Tuer .. encore et encore.
Insatiablement, ma lame détruit et se fait voleuse quant aux âmes de nos ennemis.

Certaines choses changent, d'autres resteront sûrement semblables à jamais.
Si j'étais enfin redevenu le chevalier absolu, à qui rien ne manque .. mon désir lui, était encore bien présent.

Et quel désir ?
Celui d'une chaire que je me ferais un plaisir de gouter de mes lèvres amoureuses ?
À moins qu'il ne s'agisse que de ce violent larcin qui enivre mes sens et qui fait renaitre en moi des sensations que je pensais disparues.

Un léger sourire se dessine sur mon visage.
Je me suis déjà posé cette question, il y a bien longtemps et la réponse reste la même.

Un doux compromis, entre deux délices de l'indécence qui ont toujours fait partie intégrante de ma personne.

...

Perdu dans mes pensées j'en avais presque oublié l'heure tardive.
J'aimais les balades nocturnes, mais la compagnie d'une lune pleine ne m'apparaissait pas comme satisfaisante.

...

Un sifflement qui brise un silence sans fin.
Et quelques secondes plus tard, un dragon apparait.

Beaucoup de rouge et un peu de noir ..
Je ne peux m'empêcher de sourire devant cette monture approchant la perfection.


"Drakeîn ..."

Ma main glisse tendrement sur le haut de son crâne.
Il était un ami fidèle depuis bien longtemps, un allié puissant m'ayant sauvé bien des fois d'une mort certaine.

"Il est temps que je rentre."

Un bon magistral me permet de grimper sur la bête divine qui ne tardait pas à s'envoler d'un puissant battement d'aile.

J'observe avec des yeux toujours aussi ébahis le spectacle qui s'offre à moi.
La vue du ciel était incontestablement quelque chose de magnifique.

Un voyage éphémère mais plaisant .. la bête était bien trop rapide et impatiente pour me faire demeurer sur ses ailes.


"Merci, encore une fois."

Un souffle de feu déchire les ténèbres de la nuit et avec une agilité qui défiait toutes les lois de la nature, le dragon disparaissait à travers les stèles décorant le ciel.

...

J'étais enfin arrivé, mon temple .. qui semblait victime d'une agitation certaine même à cette heure de la nuit.
Etrange.

Etais-ce encore du aux aventures nocturnes de nos deux vampires ?
J'en doutais un peu.

Je me décide à rentrer épée en main pour me faire une idée plus plausible.

....

Kazuki et Nano étaient là, ils semblaient parler à un inconnu dont je n'arrive pas encore à distinguer le visage.

Qui est-il ?
Que nous veut-il ?

Ce n'est qu'en découvrant ses traits que toutes ces questions devinrent futiles.


"Anarandil !"

Je me souviens enfin :
'Irreverencia.
Mitsuevo, mon frère d'armes et de Tikal.
C'était une époque formidable.


"C'est un plaisir de te revoir !
Je pense deviner pourquoi tu es là.
Tu veux intégrer la Griffe Funeste, c'est ça ?
Si c'est le cas, sache que tu as tout mon soutien."


Je connaissais ses qualités.
Il était quelqu'un de fiable et il avait toute ma confiance.
Il ferait une très bonne Griffe, c'était une certitude.

_________________

Guerrier s'adonnant à sa plus grande passion :
Dévorer les fruits les plus défendus de ces terres.


Dernière édition par Natch le Mar 16 Fév 2010, 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Ven 12 Fév 2010, 13:51

Je me trouve au milieu du Jardin figé par le froid. Ma voix résonne encore dans les ténèbres de la nuit. De toute sa grâce, Nano s'approche rapidement de mon oreille. Elle m'accorde sa bénédiction. Je me retourne rapidement et lui fais un vif signe de la tête, en guise de remerciement. Le silence règne en mettre. Une légère brise caresse les arbres. J'entends des pas. Ils s'efforcent d'être discret bien que les crissements de la neige les rendent audibles. Je m'introduis dans l'esprit du tiers. Il est inquiet. La prêtresse, elle... Je n'arrive plus à lire ses pensées. La personne me fait face. Elle observe discretement l'elfe. Ah ! Voilà donc le père de l'enfant. Il se présente, me souhaite la bienvenue. Quelle politesse. Je me dirige doucement vers lui. Mes pas ne s'enfoncent pas dans la poudre blanche. Un rictus en coin s'affiche sur mon visage. Je m'incline gracieusement. Puis, d'une voix fatiguée par cette longue journée, j'annonce :

« Enchanté... Sir Kazuki c'est bien ça ? J'apprécie grandement votre venue ! »

Il est tard, la lune trône royalement dans le ciel, gouvernant les étoiles a l'instar d'un roi qui gouverne son peuple. Je m'apprête à parler avec l'inconnu, faire connaissance quand soudain... J'entends de lents battements d'ailes fendant les cieux. Un esprit tourmenté, des idées torturées. Un homme sur un dragon. Ils ne font qu'un. L'individu a remarqué ma présence. Je le sens qui se dirige vers nôtre position, agressif. Je me retourne délicatement. Je fais désormais face au lieu d'où provient cette étrange aura. Il ralentit le pas. Pourquoi ? Je le sens qui me dévisage.


« Natch ? Natch c'est bien toi ? »

Question idiote. C'est forcément lui. Je m'incline comme à mon habitude. Il m'interpelle. Je suis heureux de le revoir. Lui aussi, il m'accorde sa bénédiction. Je me plonge sans trop de mal dans ses pensées. Il a confiance en moi.

« Bien, Mr. Kazuki. Avez-vous des questions ? »

Je me dirige vers l'être dont la personnalité m'est encore inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 173

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Ven 12 Fév 2010, 15:55

Malgré sa cécité volontaire, il parvient à lire en lui, comme un livre ouvert. Kazuki le ressent, mais, il n'avait rien à cacher. Peu de temps plus tard, après qu'Anarandil s'incline. Natch vient les rejoindre, il semble se connaître. Il a encore beaucoup de choses à apprendre et à connaître.

-Kazuki suffit vous savez ... Donc votre nom est bien Anarandil si on affirme le cri de Natch.

Il s'avance vers le groupe qui s'est formé devant lui.

-J'aimerai savoir se que vous recherchez ici exactement ...

Il s'arrête, puis il sourit.

-Parlons un peu, le temps que le chef sorte de sa léthargie quotidienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Ven 12 Fév 2010, 18:42

Amusant... Le dénommé Kazuki sait que j'épie son esprit. Et pourtant, il m'ignore, me laissant vagabonder à mon gré dans ses pensées. Il est soit très confiant, soit idiot. Et vu son allure, j'opterai plutôt pour la première proposition. Il peut paraître certes imposant de par son aura, mais il ne peut cacher sa gentillesse au personne de mon genre. Trop gentil peut-être ? Je comprends mieux pourquoi Nano s'est éprise de lui. Son âme est pure et simple. Je ne suis pas surpris lorsque de sa bouche s'échappe la question que tout le monde pose. Pourquoi nous ? Qu'est-ce que vous cherchez ?

« La rédemption... »rétorque-je.

Je ne peux lui dire ni plus, ni moins. Cette courte phrase résume parfaitement ma situation.


« Laissez-vous faire. Vous allez comprendre. »

Je pose mes genoux au sol, joins une nouvelle fois mes mains et pose mon front sur l'union de mes doigts. J'ouvre mon esprit. Je dirige mes pensées vers les deux hommes me faisant face. La prêtresse elle... Elle sait. En quelques secondes, je raconte ma journée, ma quête. Je fais connaître mes intentions. Je prouve que mon cœur est pur.

« Maintenant vous savez... »

Je congédie leurs esprits. Referme les portes qui mènent à mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Sam 13 Fév 2010, 00:52

*Tous ensemble pour un impact maximal... Une image et un nom uniques...*

Sur le chemin qui reliait la Dark Alliance et la cité de la Griffe Funeste, Isamu songeait aux dernières discussions animées qui avaient eu lieu dans l'enceinte du clan allié. Un projet d'envergure s'annonçait, au sein duquel la Griffe Funeste aurait sa place.

Le ciel nocturne, d'abord clair, se couvrait de nuages de plus en plus denses. Le plafond devenait bas et pesant.
Le vampire stoppa sa progression, au détour d'un virage. Devant lui, le sentier continuait en pente douce, bordé d'une prairie haute et d'une forêt sombre. En contrebas, un vaste champ de blé se couchait au gré de la brise. Pour la créature de la nuit, le blé était à présent gris argenté. Ses souvenirs qui s'éffilochaient avec le temps lui rappelaient que la couleur de cette plante, à la lumière du soleil, s'étalait du vert tendre au jaune doré.

Il reprit la marche, et arriva bientôt aux portes de la cité tout de pierre et de bois. A l'entrée conventionnelle de la porte à double battants, Isamu préférait la porte discrète de la terrasse, située au sommet de la bâtisse.
Une odeur... Un inconnu était ici. Non loin, vers les jardins probablement. Marchant discrètement, il tendit son attention vers son objectif. Des échanges verbaux le renseignirent. Kazuki, Nano et Natch étaient là, plus une nouvelle âme.

Il se découvrit, et avança vers le groupe. Il vit un elfe agenouillé, yeux bandés et mains jointes, qui faisait face à Kazuki.
Une fois près d'eux, n'osant troubler le cérémonial, il dit simplement :
- Bonjour...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Sam 13 Fév 2010, 21:57

J'ai usé ma force aujourd'hui du moins, de ce qu'il me reste de ma force. Je me relève péniblement. Il fait nuit et pourtant il y a foule dans les jardins. Je ne peux dire mots, à peine debout un homme qui m'est encore inconnu fait son apparition. Il me salue. Je me dirige rapidement vers lui. Je m'incline de toute ma grâce et annonce :

« Vous êtes le chef n'est-ce pas ? Enchanté ! »

Je lis dans ses pensées. Encore une fois. Je sens l'agacement monter. Je comprends, j'inspecte l'esprit de toutes les personnes que je croise. Et malheureusement pour moi, elles sont suffisamment douées pour le ressentir.

« Puis-je connaître votre nom ? »


Je lis rapidement et furtivement en Natch.

« Bien, Isamu samsãra. Je me prénomme Anarandil. Ombre parmi tant d'autres ! Et je veux devenir une Griffe. »

Un léger rictus s'affiche sur mon visage.

« C'est pourquoi, je m'en remets à vous... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 173

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Lun 15 Fév 2010, 16:02

Les actes valent mieux que les mots. Kazuki le regarde faire, comme si il commençait à prier. Ne sachant que faire, il reste debout. Soudain, son âme vibre ressentant celle d'Anarandil, le guerrier ouvre grand les yeux, ça dépasse son entendement, celui d'un vulgaire humain.

Tsuki, cachée au profond de son coeur, semble être passée à travers la vue de l'elfe. Seulement, la fée de feu s'agite révélant son existence. Un appel est donné au guerrier, une invitation à la voir.

"Ne trouves-tu pas cela étrange ?"

Kazuki se retrouve une fois de plus dans cet vaste espace blanchâtre, il n'y ait pu retourné depuis que Lofa a trouvé la mort. L'homme regarde la fée qui a prit taille humaine.

"Étrange ? Qu'est ce que je dois trouvé d'inhabituel ?"

Simple et étroit d'esprit, telle est la voie des humains. La fée soupire.

"Tu m'exaspères, Kazuki ... Regarde Nano et Anarandil, n'ont-ils pas quelque chose en commun ?"
"Hé bien, ils sont tout les deux des elfes ..."


Tsuki cogne la tête de Kazuki, l'ignare.

"Nano ne t'a-t-elle pas appris à voir au-delà de l'apparence ? J'ai toujours su que Nano était à la fois différente et similaire à Torrasque ... Maintenant, cet elfe, Anarandil. As-tu compris pourquoi il cherche la rédemption ?"

Un léger moment de réflexion s'impose pour lui le temps qu'il comprenne les liens qu'ils les unissent.

"Les métempsycoses ?"
"Tu vois quand tu veux ! Mais, il y a autre chose que je peux pas expliquer, cette aura sombre qui émane d'eux ... Elle est moins puissante que celle de Torrasque ... Réfléchis là dessus, mais je ne pense pas qu'Anarandil soit hypocrite, ses paroles sont sincère."


Avant qu'il ne dise quoi que se soit, il reprend conscience dans son corps. Les minutes qui se sont écoulées là-bas, ne sont que quelques millième de seconde ici. D'un pas fébrile, il recule collant sa main sur son front. Isamu les rejoint à cet instant. Il essaye de retrouver ses repères et son équilibre. Kazuki tousse légèrement.

-Bonsoir Isamu.

D'une marche un peu fragile, il s'approche d'Anarandil, maintenant, il doit savoir l'existence de Tsuki.

-J'espère que tu trouveras se que tu recherches ... Si je le peux, je t'aiderai.

Il sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Lun 15 Fév 2010, 23:10

Isamu sourit, faussement indigné.
- Qu'est-ce donc cette magie ? Une empathie hypertophiée, telle qu'elle confine à la télépathie ?

Le bon sens du vampire lui indiquait que deux hypothèses se présentaitent.
La première impliquait qu'une description sommaire de son personnage avait été faite à l'elfe, ce qui lui avait permis de le reconnaître assez facilement.
L'autre hypothèse, elle, relevait de l'ésotérisme. La lecture dans les pensées était un pouvoir très puissant, qu'il fallait se garder de considérer à la légère.

- Mais je manque à tous mes devoirs ! Tout d'abord, soyez le bienvenu dans notre enceinte, Anarandil. Je suis bien Isamu samsãra et - oui - je suis le chef de la Griffe Funeste.
J'apprécie votre spontanéité. Votre souhait est donc de nous rejoindre. Je devine ici, à l'attitude bienveillante des membres de la Griffe Funeste envers vous, que la première impression est bonne. Cela dit, comme vous le savez, notre recrutement est à la fois ouvert et très exigeant.

Isamu s'assit sur la table ronde du jardin, non loin de là.
- Je vous ai écouté avec attention. Vous dites souhaiter devenir une "Griffe". Qu'est-ce que cela signifie pour vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Mar 16 Fév 2010, 12:59

Je suis attentivement le raisonnement de Kazuki. Intéressant, il semblerait quand voulant ouvrir mon esprit au jeune homme, j'ai servi d'intermédiaire entre lui et son subconscient. Est-ce une force ou une faille ? Je ne sais. Je suis cependant persuadé de pouvoir l'aider à l'exploiter. Il a confiance en moi. Je le remercie d'un vif sourire...

Je me retourne vers le vampire se tenant non loin de moi. J'ai du mal à suivre le chemin tortilleux de ses pensées.

« Non, mon pouvoir de télépathie ne relève pas de l'ésotérisme... Enfin, si. L'ensemble de la population elfique, du moins ce qu'il en reste, est dotée dès sa naissance de pouvoirs psychiques. Selon la personne, ce talent est plus ou moins présent. Et après... Certains pensaient qu'il fallait se faire initier. D'autres disaient que les pouvoirs se manifesteraient seuls... »

Isamu samsãra se dirige vers une petite table ronde. Je le suis doucement. Mes pas s'enfoncent dans la neige. Le bas de ma sombre soutane est humide et froid. Beaucoup de flocons aussi petits les uns que les autres s'étaient déposés sur mon manteau. Le bout de ma cape était désormais blanc. J'écoute l'homme par politesse. Je connaissais déjà sa question avant même qu'il ne la pose.

« Je vais vous éviter un discours utopique sur le bien et le mal. Je ne vais pas vous répondre simplement que je veux défendre la veuve et l'orphelin. Non. Comme vous l'avez compris, je cherche à me racheter. Et je ne peux y arriver seul. C'est pourquoi je me trouve devant vous. Je veux vous suivre. Je prendrais sûrement beaucoup de temps à devenir comme vous. Je ne le serais peut-être jamais. Mais je serais là, à défendre vos valeurs qui dorénavant sont les miennes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Jeu 18 Fév 2010, 01:01

Isamu pouvait sentir les prémisses de l'impatience chez Anarandil... ce qui pouvait être interprété de façon positive comme négative.

- Bien, vos intentions sont claires, ainsi que votre positionnement. Néanmoins...

Isamu baissa légèrement le volume de sa voix, comme pour éviter que ses paroles s'envolent vers des oreilles mal intentionnées.
- ...Il y a un point qui, pour moi, n'est pas clair. Vous évoquez la nécessité de vous racheter, comme si vous êtiez une âme repentie... Pouvez-vous m'expliquer de quoi il s'agit ? Il est vrai que je ne sais rien de vous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Jeu 18 Fév 2010, 21:49

Je m'approche du vampire. Je vais lui raconter mon histoire. Je me baisse et m'assois sur le sol froid. Avant que je rentre en contacte avec la neige, celle-ci s'écarte doucement, comme si le vent avait balayé l'endroit qui me servira de chaise durant un court laps de temps.

« J'ai longtemps parcourue les Terres Argentées... Irreverancia, Saint-Seiya... Les Métempsycoses... Après une longue vie, j'ai sombré vers le péché. La mort, l'avarice et la cupidité. L'hypocrisie et l'arrogance. Mes dieux m'ont puni par la mort. Et aujourd'hui, je suis céans. J'ai compris que ma renaissance avait pour but la rédemption. Et je suis ici pour me repentir. »

J'épie ses pensées. Ai-je répondue à ses attentes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Ven 19 Fév 2010, 23:44

Anarandil s'assied sur le sol froid, et lui conta les grandes lignes de sa vie. Tandis qu'il parlait, Isamu songeait.
*Parcours riche, chaotique aussi. Il est expérimenté, il est loin de faire ses premiers pas sur ces terres...*

- Anarandil, merci pour ces précisions, qui ne sont que la trame d'une vie déjà bien remplie, je présume. Je comprends que vous êtes fermement décidé à changer à nouveau de voie. Vous comprendrez que prendre une décision avec ces quelques éléments n'est pas facile.

Alors, contre toute attente, mû par quelqu'impulsion étrange, Isamu bondit sur la table. Celle-ci supporta sans peine le poids du vampire. Plus bas, les compagnons de ce dernier avaient levé le regard vers lui. Dans leur yeux, il pouvait lire de la perplexité, mêlée d'un soupçon d'inquiétude. La vieillesse avait elle eu raison de sa santé mentale ?
Il haussa la voix.

- Certains diront que je suis inconscient, voire fou. Mais à ceux-ci je répondrai que je suis surtout curieux, et que je sais parfois prêter d'avantage attention à mon coeur qu'à ma raison. J'ai décidé de vous faire confiance. Vous nous rejoindrez donc, pour lutter à nos côtés contre les hommes de l'ombre. Vous avez décidé de quitter la facilité, et d'endosser le lourd costume de la loyauté et de la justice. Je suis content que vous écriviez cette page de votre existence avec nous.
Bienvenue, Anarandil !

Après cette diatribe quelque peu enflammée, Isamu redescendit sur terre.
- Mais, en guise d'introduction, je tiens à vous montrer un lieu stratégique de notre cité : la taverne.

[HRP] Bien joué Anarandil, tu sais RP Wink
Nous t'attendons dans notre clan, IG. Nano va préparer ton lit.[HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Ven 19 Fév 2010, 23:50

[HRP] Youpi *-*. Est-ce la peine que je réponde ? Si oui, je le ferai demain.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   Sam 20 Fév 2010, 00:03

[HRP] Je pense, oui ! Mais, j'aimerai que les autres se manifestent, maintenant ! Il y a apéro en perspective ![HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anarandil, l'elfe mélancolique...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anarandil, l'elfe mélancolique...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arinos, elfe
» L’elfe de l’étang…
» Gwendal LeGrand, Fils du guerrier elfe Otomaî Dûltan .
» Couleur de la cape de haut elfe
» Aranwë, Elfe Sinda...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Griffe Funeste :: La Place Publique :: La Guilde-
Sauter vers: