La Griffe Funeste

Haut Clan du Bien de Silver World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle vie commence

Aller en bas 
AuteurMessage
Frozen
Jeune aventurier
avatar

Messages : 10
Localisation : Baduk

MessageSujet: Une nouvelle vie commence   Mer 19 Mai 2010, 13:10

La jeune femme était acceptée ! Elle avait réussi l’épreuve, un sentiment de fierté l’envahit, elle venait de se prouver qu’elle pourrait arriver aux buts qu’elle s’était fixée. De plus, elle avait obtenu la permission d’installer ses ruches, elle s’assit sur le lit de la chambre et se prit à rêvasser. Une nouvelle vie allait commencer pour elle, pleine d’aventures et de découvertes. Elle passa sa première nuit dans cette pièce à l’ambiance si reposante et chaleureuse et se réveilla très tôt le lendemain, après une rapide toilette, elle pris son baluchon et se prépara à se remettre en route. Elle ferma soigneusement la porte de sa chambre et écouta un moment les bruits de la Griffe. Tout le monde semblait dormir, elle quitta alors la forteresse sur la pointe des pieds et reparti en direction de son village natal.


Après deux journées de longue marche et une nuit à la belle étoile, le village apparu à Frozen au détour du sentier, calme et paisible comme à son habitude. Des enfants jouaient à l’entrée du hameau, elle reconnu les filles du tavernier qui coururent à sa rencontre avec des grands gestes de joie. La guerrière posa un genou à terre, écartant les bras pour recevoir les deux fillettes !
Leurs yeux brillaient d’excitation, il était rare pour les habitants de quitter le village, en général les générations restaient toutes sur place, les deux gamines posaient une foule de question sans laisser à la jeune femme le temps de répondre. Elle se releva en riant, prenant dans sa main celle de la plus jeune tandis que l’autre insistait pour porter son sac. C’est ainsi que Frozen rejoignit le reste des enfants toujours groupés à l’entrée du village.
C’était ici un véritable havre de paix et elle espérerait bien que jamais les choses ne changeraient.

Ce soir la, les tables furent dressés au centre du village et on organisa une fête spontanée, les conversations allaient bon train ainsi que les rires. Elle raconta ses quelques promenades, son épreuve d’entrée à la Griffe et surtout sa rencontre avec Llyrana et Anarandil, les villageois furent impressionnés par la manière dont elle les décrivait.
A la deuxième journée, la jeune femme prépara une malle plus conséquente et démonta les ruches qu’elle avait prévue d’emmener avec elle, au nombre de cinq, vide de toute abeilles, elle pris soin d’enfermer cinq d’entre elles qui deviendraient selon elles de vraies reines pour reconstruire une vraie colonie de travailleuses. Son départ était prévu pour le lendemain matin.

Ses parents étaient levés aux aurores pour saluer le départ de leur fille unique. Sa mère pris la parole.
"Tu ne suis pas le chemin que j’aurais espéré pour toi, mais tu es notre seule fille, aussi nous te soutiendrons toujours, quelques soient tes choix. Nous serons toujours derrière toi."
Elle pris la guerrière dans ses bras.
"Ne bouge pas, ton père a quelque chose pour toi." Quelques instants après des bruits de sabots se firent entendre, se retournant, elle vit son père tenir en longe une magnifique jument isabelle aux grands yeux sombre, totalement harnachée. Avec un grand sourire le paternel lui remis la corde d’office dans les mains.
"Voilà, elle est pour toi. Elle est âgée de deux ans, et n’a pas encore de nom, prend bien ton temps pour lui en trouver un, c’est très important.
Elle se jeta dans leurs bras."
Merci papa, maman, vous êtes fantastiques, promis, je reviendrais souvent vous voir.


Le retour se fit rapidement et sans encombres. Frozen se dirigea naturellement vers les jardins, laissant sa monture se désaltérer à la fontaine et manger de l’herbe fraîche.
Avisant un grand chêne non loin des fleurs, elle se mit en devoir de reconstruire ses ruches ici, à l’ombre. Elle se munit de clous, d’un marteau et des planches de bois tout en songeant au nom à donner à la jument. Peut être que les elfes de la cité sauraient l’aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anarandil
Membre de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 58

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie commence   Dim 23 Mai 2010, 15:13

Le soleil doit être levé désormais. Je suis assis sur le drap soigneusement plié de mon lit. Il y a bien longtemps que je n'ai plus trouvé le sommeil et mes nuits sont ponctuées de balades nocturnes et de légères inspections dans l'esprit rêveur de mes camarades. Cependant, depuis deux jours, je perçois difficilement les pensées de Frozen, peut-être est-elle en déplacement ? Peu m'importe. Je me lève doucement. Mon torse est nu et comme à chaque matins ma capuche ne dissimule pas encore mon bandeau de tissu. Je passe ma main gauche sur mon abdomen caressant du doigts les quelques cicatrices laissées par le tumultueux passé qui est mien.

« Les cicatrices nous rappellent d'où l'on vient, mais ne doivent jamais nous dire où aller. »

Je soupire légèrement. Il est vrai que le chemin que j'ai emprunté et de plus en plus dur à suivre. Et mes idées de rédemption me paraissent de moins en moins fondées. Mes doigts jouent rapidement avec mes cheveux dépeignés. Je me dirige vers la porte de ma chambre, ma toge tissée d'ombre recouvre mes épaules et camoufle subtilement mon bandage avant même de me laisser franchir le seuil. J'entame une marche leste dans les plus sombres couloirs de la cité. J'entends des bruits de sabots martelant le sol, je peux dorénavant explorer la tête de notre toute fraiche recrue sans trop de difficultés. Je l'ignore et continue ma promenade.

La soleil continue son règne, comme un roi que seule la lune a le pouvoir de détrôner. Je m'en vais déjeuner lorsque j'emprunte le plus majestueux corridor de la bâtisse. Le mur Ouest est recouvert de vitraux retraçant l'histoire de la Griffe, de sa fondation jusqu'à aujourd'hui. A chaque nouvelles péripéties, une nouvelle vitre fait son apparition, comme par magie. Par cette journée très ensoleillée, le couloir paraît étonnement clair, et ma silhouette de vieillard traîne derrière elle une imposante et disgracieuse ombre. C'est à ce moment que je sens la présence de notre guerrière. Avec... Oh... Ses ruches !


« Finalement, à quoi bon déjeuner ? »


Je souris légèrement et mon corps explose en une nuée noire, je traverse le mur vitreux sous cette forme avant de m'agglomérer près de le jeune femme.

La gigantesque étoile incandescente qui se fait particulièrement présente aujourd'hui brûle ma peau.
Je la hais, à chaque fois que ses rayons éclairent les plaines et le village au pied du château, la population peut découvrir avec stupeur la blancheur de ma chaire ; mon visage taciturne et morose.


« Belle journée n'est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frozen
Jeune aventurier
avatar

Messages : 10
Localisation : Baduk

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie commence   Mar 25 Mai 2010, 13:41

La jeune femme avait fini d’enlever l’herbe haute pour dégager suffisamment de place au sol pour une première ruche, ramassé des pierres plates près du plan d’eau afin d’isoler le bois et la ruche du sol pour la préserver de l’humidité. Elle avait ré-assemblé les façades entre elles et bien stabilisé l’abri sur le sol. Elle se mit ensuite en devoir de mettre en place les cadres qui contiendraient le miel, la cire et les alvéoles, qui recevront les larves de la reine, fabriquées méthodiquement par les butineuses. Puis elle termina son travail en installant le toit par-dessus qui serait facile à enlever pour récolter une partie du butin. Elle posa une lourde pierre par sécurité afin qu’il ne tombe pas au moindre souffle de vent.

Elle choisi un autre emplacement pour sa seconde ruche, pas très éloignée de la précédente. Arracha également l’herbe que la jument pris plaisir à avaler et s’attaqua à monter les quatre parois et le dessous de l’abri. Elle fabriqua un nouveau cadre avec les morceaux de bois qu’elle avait rapporté et s’apprêtait à le mettre on son tour en place dans la structure.
C’est à ce moment précis qu’Anarandil fit son entrée, surprenant une fois de plus la guerrière.
« Belle journée n'est-ce pas ? »

Elle se releva vivement sous l’effet de la surprise et lâcha son cadre en bois qui se brisa au sol. Et mince, c’est bien ma veine songea t’elle.
La venue de l’elfe la transporta de joie, elle ne connaissais encore personne ici et n’avait pour ainsi dire conversé qu’avec lui quasiment. Elle l’accueilli avec un sourire à faire pâlir les étoiles avant que les coins de sa bouche ne retombe avec un pincement au cœur. Elle n’arrivait pas à s’imaginer qu’il ne pouvait pas voir.Il lui paraissait en plus mélancolique, bien qu’elle n’en soit pas sure. Ne sachant toujours pas si les elfes avaient un autre moyen de perception ni si il remplaçait aussi efficacement la vue, elle prit la parole en espérant simplement ne pas paraître stupide en lui décrivant ce qu’elle voyait et faisait.

Bonjour Anarandil, je suis ravie de vous voir, un peu de présence n’est pas de refus. C’est vrai que c’est une journée magnifique, le soleil nous réchauffe le corps agréablement, j’apprécie particulièrement cette sensation de chaleur. Je viens de finir de monter ma première ruche, lorsque je les aurais toutes montée, je libérerais les quelques abeilles que j’ai amenée, fort peu, je l’avoue mais qui s’installerons bien dans l’une d’entre elle.
Elle marqua une légère pause et jeta un regard circulaire.
Le jardin est magnifique, je pense qu’elle vont bien ce plaire ici. Le grand chêne leur procure de l’ombre, la fontaine et la source de la fraîcheur… Le décor se reflète parfaitement dans cette eau limpide. Elle s’était rapprochée du liquide et y plongea sa main avec délices.
Et quand aux fleurs… Mes parents n’étaient pas riches, nous n’en avions que très peu mais ici, c’est un paradis.
Des magnifiques bégonias, des belles de nuit rouges et jaunes, des roses trémières, des campanules et des capucines. Et ces rosiers splendides.
Elle passait d’une fleur à l’autre en les citant.
Elle se baissa en prenant délicatement une rose entre ses mains sans l’arracher et en s’enivra du parfum.
Quelle douce odeur. Elle s’enthousiasmait au fur et à mesure.
Il y a même des impatientes et des Iris et encore tant d’autres fleurs!

Elle s’interrompit gênée d’avoir tant parlé, et revint un peu plus près de la ruche ainsi que de l’elfe. Qui cela pourrait-il intéresser de fabriquer des ruches à part une paysanne comme elle ?
Elle se baissa pour ramasser ce qu’elle avait fait chuter à son arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle vie commence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle vie commence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Griffe Funeste :: La Place Publique :: La Taverne-
Sauter vers: