La Griffe Funeste

Haut Clan du Bien de Silver World
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'arbre des possibles

Aller en bas 
AuteurMessage
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: L'arbre des possibles   Sam 10 Oct 2009, 23:05

Les pas d'Isamu résonnaient dans ce couloir minéral plongé dans les ténèbres.
Il stoppa sa progression, et tendit l'oreille.

Plic.... Plic ploc.
Seules quelques gouttes tuaient ce silence pesant, rythmant à leur manière le temps de leur tempo. Le vampire frissonna, et il aurait pu voir des volutes de condensation s'échapper de sa bouche, s'il avait fait un peu plus clair.

Il reprit sa marche, devinant les parois et le relief à l'aide de ses yeux inhumains. L'endroit n'était pas accueillant, mais il n'avait pas choisi sa destination. Il faut croire que même les vampires immortels doivent se plier à certaines lois.
D'un bond, il franchit une fosse insondable, puis il accéda à un balcon naturel, devant lequel un abîme se présentait. La grotte dans laquelle il était dessinait à présent une grande salle sans sol, dont la voûte formait une coupole. Seul, un îlot émergeait du vide. Un pont étroit reliait le balcon à ce promontoire rocheux.
Pour la première fois, Isamu entendit la respiration de celui qui l'attendait. Sans guère attendre, tâchant d'occulter appréhension, voire peur, Isamu emprunta le pont suspendu, jouant les funambules.
Au fur et à mesure de son avancée, le vampire sentait les ombres des Grands Fonds se mouvoir. Elles râclaient le sol, elles renaclaîent, elles crachaient, sifflaient, puissantes et sans mobile. Puissantes.

Il était arrivé. La voix émergea, grave et sans émotion. Isamu percevait à peine son détenteur.
"Isamu, te voici.
- Oui. C'est moi.
- Pourquoi es-tu là ?
- Je suis ici... car vous m'avez invité.
- Et ? Pourquoi t'ai-je invité ?"
Il insista sur le terme "invité", soulignant le fait qu'il s'agissait en réalité davantage d'une convocation.
"Ca, je ne le sais point."
Le ricanement sourd se mua rapidement en rire haché, pour finir en une toux grasse. La créature repris.
"Isamu... Terrible et stupide vampire, je sais qui tu es. Je sais ce que tu sais, ce que tu as vécu, et ce que tu penses. En conséquence, la manipulation de la vérité n'a aucune chance de trouver crédit face à moi, et encore moins le mensonge !"
La bête -car il s'agissait d'une bête- se rapprocha, et Isamu pu enfin la voir. Un crâne couvert d'une épaisse couche de mycoses était orné de deux cornes massives qui pointaient vers la voûte. Seuls les deux points rouges qui faisaient office d'yeux tranchaient avec la masse hideuse. De courtes pattes reliaient directement au sol le globe tuméfié par les millénaires passés à l'humidité et à l'abri de toute lumière. Il reprit.
"Alors, comme nous sommes tous les deux raisonnables, je suis persuadé que je n'aurais pas à reprendre à l'avenir. Pourquoi t'ai-je invité ?"
D'une voix blanche, Isamu répondit.
"Je pense que les récents événements sur les Terres Argentées, et en particulier au sein de notre Cité, ont trouvé intérêt à vos yeux.
- Quel sens de la formule !! "Ont trouvé intérêt", AH ! Je te l'ai dit : pas de ronds de jambes avec moi, pas d'entourloupe. Sois direct et simple ! Je n'ai que faire de perdre mon temps avec un empoté doublé d'un ahuri qui croit bon de faire les jolis coeurs sur les Terres Argentées !!"
La bête s'étrangla, toussant de nouveau. De la bave s'écoulait, formant un filet discontinu du sol au menton.
"Isamu... Je vais te poser une dernière fois la question : pourquoi es-tu ici ?"
Tous en bas, les formes sombres se disputaient, l'excitation était montée d'un cran. Le vampire était nerveux. Il répondit d'une traîte.
"Je suis ici car j'ai créé un nouveau vampire, sans pour autant mesurer toute la portée de cet acte sur l'arbre des possibles. Je suis ici car vous avez sans doute un point de vue qui saura m'éclairer à ce sujet.
- "qui saura sans doute m'éclairer" !! AH ! Grompf... Oui. Je saurais t'éclairer... Ecoute moi ! Que se passe t'il quand on créé un nouveau vampire ? On créé un nouvel être immortel !! Cet acte est d'une puissance sans commune mesure, qui impacte considérablement les chemins du futur. La balance peut alors être rompue, car l'équilibre des forces est subtil, fragile. Entends-moi bien : qu'un vampire commun s'amuse à échanger son sang avec un autre humanoïde, et créé ainsi un batard, passe encore ! Mais qu'un vampire ancien, ayant passé avec succès l'étape du Grand Sommeil, réalise méticuleusement et intégralement l'échange des sangs, c'est une toute autre affaire !!"
La voix tonnait, les ombres s'étaient tues. Elles aussi écoutaient, devenues peureuses et vulnérables le temps de quelques paroles.
"As-tu vérifié qui était cette Eldaria ? As-tu sondé son âme ? L'as-tu testée ? NON !! Non, tu ne l'as pas fait. L'aurais-tu fait, tu aurais dû passer beaucoup plus de temps. De plus... de plus, elle est imparfaite."
La bête avait prononcé ce dernier terme comme s'il lui salissait la bouche. Isamu saisit la nuance, et sa spontanéité lui interdit le silence.
"Me voilà rassuré, j'aime vous entendre qualifier Eldaria d'imparfaite, champignon sur pattes que vous êtes. Vous l'auriez jugée parfaite, je me serais méfié, me demandant quels critères auraient retenus votre attention.
- Insolence. Je le savais, dès que je t'ai accordé ce passe-droit. Prometteur, nuancé, volontaire... mais stupide et insolent ! Eldaria a été blessée irrémédiablement dans son passé, même le sang immortel n'a su réssuciter son oeil nécrosé. De plus, son esprit a été pollué par les démons, berserk de leur état. Cette fille va nous causer des ennuis. Le moment venu, il faudra réparer ce que tu as engendré, et le plus tôt sera le mieux."

Isamu se sentit aspiré, il plongea... et se dressa avec angoisse dans son cercueil. A ses côtés, Eldaria était plongée dans le sommeil.
Dans son esprit, Isamu entendait encore tonner la voix de samsãra...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamu samsãra
Grand Chef de la Griffe Funeste
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: L'arbre des possibles   Mar 03 Nov 2009, 01:04

- Alors ? Satisfait ?
Isamu sursauta. Il était plongé dans le noir, ce qui était naturellement impossible, ses yeux de vampires permettant en tout lieu une bonne perception.
Mais là... Point de repère, le noir le plus total l'entourait. Opaque, étouffant.

Samsãra s'impatienta.
- Es-tu devenu bouché, ou bien es-tu appeuré au point de chercher tes mots ?
- Samsãra... Pourquoi m'as-tu convoqué ?
Direct et concis, Isamu veillait à ne pas laisser prise à son interlocuteur.
- Pourquoi ? Pourquoi pas ? Convoquer, ne pas convoquer. Parler, ne pas parler. Avoir peur... Je t'ai convoqué pour te poser une question : as-tu, dans ta vie humaine ou de vampire, jamais éprouvé la peur ?
- Je suis comme n'importe qui ! Quelle question. Bien sûr, la peur ne m'est pas inconnue.
- Tu veux sans doute parler de la trouille. Ici, je te parle de la terreur, qui t'emprisonne dans ses serres de glace, t'empêchant de respirer, de bouger.
Isamu commençait à perdre patience. Il allait demander à la bête à quoi tout ceci rimait, quand il constata qu'un voile se levait lentement. Il commençait à voir.

Samsãra et lui n'étaient pas sur le promontoire rocheux, comme lors de leur précédente rencontre. Ils étaient plus bas, au fond du précipice.
Le vampire ne percevait que les murs de roche sombre qui se dressaient, immmenses. Ils étaient adossés à l'un de ses murs.
Devant eux, une étendue d'eau noire.

- Ce que tu voies là est le résultat de siècles de douleur, de souffrance qui précède la mort, et qui lui succède à jamais. Ames perdues, esprits errants à la recherche d'une felicité qui les fuira éternellement. L'espoir, quelle sentiment cruel !
Isamu répondit, sec et amer.
- Tes paroles n'ont aucun sens. Les années passées à te morfondre dans ce noir cachot t'ont fait perdre le sens commun. Quand vas-tu...
Le vampire laissa sa question en suspend.
Devant lui, l'étendue d'eau révéla sa nature. Ici, point d'eau, mais des ombres noires, qui se levaient, tentant avec maladresse d'incarner une forme humanoïde. Elles bougeaient, tout d'abord se balançant d'avant en arrière. Puis, elles tournèrent ensemble, formant un farandole insensée et macabre. Elles dégagèrent progressivement le point central de la surface, s'amassant davantage sur les bords, et s'abaissant soudain.

Au centre, Isamu apperçu Nano, allongée sur un pentacle, poignets et chevilles enferrées.
Le visage que l'elfe tournait vers le vampire était vidé, émmacié, et les yeux marqués portaient le signe de récents pleurs. Sa voix était faible.
- Isamu, ne l'écoute pas. Il cherche à te faire danser, chanter, pour ta souffrance, et son plaisir.
Isamu était interdit. Il réflechissait avec peine. Que signifiait cette mascarade ?
- Samsãra... Pourquoi cette illusion ? Quel est le mobile ? Qu'y puis-je ?
- Pourquoi parles-tu d'une illusion ? Je n'ai pas envie de me fatiguer à fabriquer une illusion, quand je peux avoir cette chair, ces formes..."
La voix de la bête portait la plus répugnante des concupiscences. La gueule béait, se fermant et s'ouvrant successivement, sans bruit, en formant un dépôt d'écume aux comissures des lèvres. Le regard figé trahissait d'inavouables pensées.
Isamu porta à nouveau son regard sur Nano. Le pentacle de pierre se levait lentement, tout en s'agrandissant. Les liens de fer, fixés aux extrémités, accompagnaient la croissance de l'étoile du mal.
Samsãra sorti de ses répugnantes pensées. Il dit d'une voix neutre, descriptive.
- La souffrance d'un être pur procure une énergie incomparable aux ombres. Ce soir, elles vont danser, gavées qu'elles seront de la puissance de l'elfe.
Confirmant ces dires, un cri vint du pentacle. Les liens tiraient inexorablement les membres de Nano. Isamu bondit... mais resta sur place. Il ne pouvait pas bouger. Il ne pouvait pas fermer les yeux. Il ne pouvait pas parler.
Bloqué devant un spectacle de fin du monde, un pan entier de sa raison l'abandonna. Il ne cria pas, il hurla.

Puis il fut assis, dans son cercueil, dans la cité. De retour dans les Terres Argentées.
Sa raison était en feu. Il devait vérifier quelque chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'arbre des possibles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Arbre des Possibles [ANATOLE, ELLIE & JULES]
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Je plante en ta faveur cet arbre de Cybèle... {Victoire}
» Sous les frondaisons d'un arbre [PV : Papillon Etoilé]
» Saule Newell (l'arbre sadique!) [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Griffe Funeste :: La Place Publique :: La Bibliothèque-
Sauter vers: